Métatarsalgies

METATARSALGIES

Les métatarsalgies correspondent à la présence de douleurs sous une ou plusieurs têtes métatarsiennes en rapport avec un hyper appui plantaire et entraînant une hyperkeratose plantaire appelée durillon.

BIOMECANIQUE DES METATARSALGIES

  • Lors du déroulement du pas, on observe successivement un appui talonnier qui se prolonge sur le bord externe du pied pour se finir sur le 1er rayon qui permet l’impulsion.
  • Tous les métatarsiens sont donc concernés successivement
  • Toute anomalie de la répartition des charges au niveau des têtes métatarsiennes va pouvoir être à l’origine de métatarsalgies.
  • La répartition des charges au niveau des têtes métatarsiennes dépend de 2 paramètres :

la longueur des métatarsiens : un métatarsien plus long va subir une charge excessive lors de l’attaque au sol.

l’altitude des têtes métatarsiennes : une tête plus basse que les autres va subir une hyperpression anormale.

EXAMEN CLINIQUE DES METATARSALGIES

  • L’examen au podoscope permet la recherche de troubles morphostatiques du pied associés aux métatarsalgies.
  • localise les zones d’hyperkératose (durillon).
  • recherche la présence de griffes d’orteils, et de luxation ou subluxation des articulations métatarsophalangiennes.

EXAMEN RADIOLOGIQUE DES METATARSALGIES

radiographie du pied de face en charge

  • mesure l’alignement horizontal des métatarsiens.

radiographie du pied de profil en charge

  • quantifie un pied creux ou plat.
  • mesure l’angle d’attaque des métatarsiens.
  • Retrouve des griffes des orteils.

DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL DES METATARSALGIES

Syndrome de Morton : douleur du 3ème espace inter métatarsien en rapport avec une compression du nerf interosseux

Maladie de Freiberg : nécrose aseptique de la tête du 2ème et du 3ème métatarsien (enfoncement de la tête métatarsienne et évolution progressive vers une arthrose métatarso-phalangienne)

TRAITEMENT DES METATARSALGIES

MEDICAL

  • perte de poids
  • chaussage adapté : renoncer aux talons hauts (réduction progressive de taille)
  • semelle orthopédique +++  avec un coussin d’appui rétrocapital et un évidement sous les zones d’hyperappui, orthèse confortable et bien supportée. Temps nécessaire pour juger de l’efficacité : de 2 à 3 mois.
  • Rééducation d’un éventuel accourcissement du tendon d’Achille

CHIRURGICAL

  • en amont des métatarsiens : pour les métatarsalgies secondaires à des anomalies du médio ou de l’arrière pied.
  • au niveau des métatarsiens :

résection arthroplastique des têtes métatarsiennes +++ sur avant pied rhumatoïde

ostéotomies métatarsiennes ++++ : l’ostéotomie de Weil et surtout DMMO percutanée ++++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *