Arthrose de la cheville : généralités

Définition

L’arthrose de la cheville correspond à une destruction plus ou moins complète du cartilage de la cheville.  Cette arthrose va se manifester par une  raideur articulaire et / ou une douleur à la marche.

Examen clinique

Les symptômes de l’arthrose de la cheville sont les suivants :

  • une limitation des mobilités de la cheville,
  • une douleur à la mobilisation de la cheville,
  • des sensations de craquement  et de blocage dans l’articulation,
  • une boiterie
  • parfois une instabilité articulaire.

Les causes de la maladie

  • Traumatismes (entorses récidivantes, luxations  ou fractures …),
  • Surmenage sportif,
  • maladies rhumatologiques,
  • Problèmes architecturaux du pied et de la cheville

Diagnostic 

Le diagnostic clinique sera complété par un bilan radiologique qui montrera  l’importance de l’atteinte articulaire de la cheville mais aussi du reste du pied.

Le bilan radiologique montre l'importance de l'arthrose de la cheville. Docteur Cyril PERRIER. Polyclinique de l'Atlantique. Nantes Saint-Herblain
Le bilan radiologique montre l’importance de l’arthrose de la cheville.

 

 

Les examens complémentaires (Arthroscanner, IRM et Scintigraphie osseuse)  peuvent s’avérer nécessaires pour compléter le bilan et orienter le traitement.

Traitement 

Traitement médical:

En absence de douleur, l’abstention sera la règle.

En cas de gêne ou de douleur on commencera toujours par un traitement médical :

  • Traitement antalgique et anti-inflammatoire,
  • Mise en place d’une paire de semelles orthopédiques,
  • Prise en charge rééducative par kinésithérapeute,
  • Infiltrations de corticoïdes
  • Viscosupplémentation pour nourrir le cartilage
  • Régime en cas d’excès de poids.

Traitement chirurgical:

En cas d’échec du traitement médical et en présence d’une gêne douloureuse et/ou fonctionnelle importante il se discutera une prise en charge chirurgicale.

Il existe plusieurs possibilités de prise en charge chirurgicale selon l’importance de l’atteinte:

Le nettoyage arthroscopique : Cette possibilité est à envisager en cas d’arthrose localisée.  Le principe consiste à lever un éventuel conflit et à nettoyer les zones inflammatoires grâce à une arthroscopie (cette technique est semblable à celle réalisée dans le genou pour les ménisques).

L’ostéotomie supra malléolaire : Dans certains cas  il existe une anomalie architecturale de la cheville qui provoque l’arthrose.  Il est alors possible d’envisager de redresser la cheville grâce à une ostéotomie afin de ralentir l’évolution de l’arthrose.

L’arthrodèse : Cette technique fiable est utilisée en présence d’une destruction  articulaire importante. Elle a pour but d’obtenir une cheville indolore et axée au prix du sacrifice de la mobilité. Le principe consiste à bloquer l’articulation de la cheville afin de fusionner l’articulation. Il s’agit de l’intervention de référence en absence de possibilité de nettoyage articulaire arthroscopique ou d’ostéotomie supra malléolaire.

La prothèse totale de la cheville : Cette technique est à réserver aux atteintes articulaires importantes. L’objectif est là aussi de faire disparaître la douleur tout en conservant la mobilité de la cheville. Il s’agit de remplacer la totalité de l’articulation par une prothèse. Cette possibilité chirurgicale est toujours en cours d’évaluation.

La prothèse de cheville remplace l'articulation. Docteur Cyril PERRIER. Polyclinique de l'Atlantique. Nantes Saint-Herblain
La prothèse de cheville remplace l’articulation.

 

 

 

 

Contrôle radiologique de la mise en place d'une prothèse de cheville Hintegra. Docteur Cyril PERRIER. Polyclinique de l'Atlantique. Nantes Saint-Herblain
Contrôle radiologique de la mise en place d’une prothèse de cheville Hintegra

 

Suites opératoires :

Pour le nettoyage arthroscopique :

Hospitalisation : en ambulatoire.

Rééducation : reprise de la marche au 15ième jour post opératoire.

Reprise de l’activité professionnelle : à partir de 2 à 4 semaines selon votre profession.

La reprise de l’activité sportive : envisageable à partir du 3ème mois.

Pour l’ostéotomie supra malléolaire :

Hospitalisation : de 2 à 3 jours.

Rééducation: reprise de la marche au 45ième jour post opératoire.

Reprise de l’activité professionnelle : à partir de 1 et 3 mois selon votre profession.

La reprise de l’activité sportive envisageable : à partir du 3ème mois.

Pour une arthrodèse de cheville :

Hospitalisation : de 2 à 3 jours.

Rééducation: reprise de la marche au 60 ième jour post opératoire.

Reprise de l’activité professionnelle : à partir de 1 à 6 mois selon votre profession.

La reprise de l’activité sportive : envisageable  à partir du 3ème mois mais la course à pied reste impossible.

Pour une prothèse totale de la cheville

Hospitalisation : de 2 à 3 jours.

Rééducation : reprise de la marche au 30ième jour post opératoire.

Reprise de l’activité professionnelle : à partir de 1 à 6 mois selon votre profession.

La reprise de l’activité sportive : envisageable à partir du 3ème mois.

Tennis, football et course à pied restent néanmoins des sports déconseillés avec une prothèse de la cheville.

 

 

 

10 réponses à Arthrose de la cheville : généralités

  1. Diallo dit :

    Bonsoir docteur, je m’appelle ibrahim. J’ai 16 ans et j’ai déjà été opéré en côte d’ivoire ( ostechondrite mediale du talus ) j’ai commencé à marché 3 semaines après et San rééducation. J’ai eu c mal en jouant au football, aujourd’hui je souffre plus,des douleurs pendant que je marche, impossible de faire du football..la présence d’odeme régulière.j sui en France et j’aimerais savoir si il y’a la possibilité d’être réopéré et avoir une petite chance de répondre mon football ou vivre sans ces douleurs qui me stresse ?,

  2. admin dit :

    Bonsoir
    Avez vous eu des imageries type IRM ou arthroscanner?
    Dr PERRIER Cyril

  3. LOUERAT dit :

    Bopnsoir docteur, je m »appelle Joseph ,j’ai 62 ans je vient de passer un IRM pour des douleurs à la chevilles droite qui m’indique un important remaniement arthrosique du compartiment antéroexterne de la tibio-astragaliene ,avec une abrasion subtotale du cartilage et un importante production ostéophytique anterieure développée aux dépens du pilon tibial .
    mon médecin me conseil de refaire une 2eme infiltration la 1ere au moi d’avril . je suis une personne qui marche pour avoir une bonne activité physique mais qui diminue avec les douleurs de cette cheville JE souhaiterais avoir un avis si cela est possible
    bien cordialement

  4. admin dit :

    Bonsoir
    Effectivement une deuxième infiltration est possible pour vous faire gagner du temps en absence de possibilité de traitement conservateur (arthroscopie ou ostéotomie))
    cdt

  5. Visonneau dit :

    J’ai des problèmes de cheville suite à de nombreuse entorses dans le passé.Plus de cartilage avec de tendinites et inflammations à répétition
    Je voulais savoir si il serait possible de me faire exécuter une ligamenthérapie.
    Cordialement
    Serge VISONNEAU (67 ans)

  6. admin dit :

    Cela dépend du stade de votre arthrose
    Cdt

  7. Le Pollès dit :

    Bonsoir
    Voilà cela fait plus de 1 mois que j’ai très mal à ma cheville à tel point que mon mari et obligé de ma massé le soir.
    En sachant que j’ai eu fait des entorse à répétition.
    Penser vous qu’il faudrait que je consulte.
    Merci d’avance

  8. David dit :

    Bonjour, suite à une fracture ouverte des deux malléoles, j’ai une arthrose sévère avec destruction complète du cartilage tibia astragale.
    On me propose une arthrodèse qui semble la plus adapté.
    Malgré tout, la pratique du parapente est elle envisageable si je decide une prothèse ? Je suis moniteur de parapente.
    L’arthrodese est elle irréversible ? Avec les progrès future de la médecine, c’est ce qui me fais le plus hésiter.
    Merci.

  9. admin dit :

    Bonjour
    Le parapente risque de soumettre la prothèse à trop de sollicitations mécaniques!
    cet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *